Voici une partie particulièrement intéressante dans l’utilisation de la PNL dans la communication, en lien direct avec la construction du Rapport développée lors du dernier article.

Je partage ici, avec vous, mes astuces pour mieux créer l’harmonie dans votre communication.

Avertissement au lecteur :

Ce document est la synthèse des connaissances acquises au cours de formations, de mes expériences professionnelles en management en entreprise, et de mes expériences de vie dans mon cercle privé. Il est le fruit de l’alliance de ma mémoire et de mon interprétation personnelle. C’est un élément important à prendre en compte pour sa lecture.

La synchronisation, outil efficace pour construire le Rapport :

Pour améliorer sa communication, il est nécessaire de se synchroniser.

Pour utiliser la technique de synchronisation, il faut que la confiance mutuelle soit déjà établie.

La synchronisation est le reflet de certains comportements de l’autre personne.

Parmi les techniques de synchronisation, on pourra noter :

– La synchronisation sur le ton ou/et le rythme de la voix, la synchronisation sur la respiration, la synchronisation sur les attitudes corporelles.

La synchronisation sur le ton ou/et le rythme de la voix :

o C’est l’une des meilleures façons d’établir le rapport dans la communication, mais cela s’apprend.

o Les tons sont aigus, graves, rauques, chantants, traînants.

o Les rythmes sont lents, rapides, avec ou sans pauses.

o Les gens ne sont pas conscients du ton ou du rythme de leur voix, et ne remarqueront pas que vous vous synchronisez.

o La synchronisation n’a pas besoin d’être exacte, mais assez proche pour que l’autre personne ait l’impression d’être comprise.

o C’est un bon outil au téléphone.

o Toutefois, si votre rythme est radicalement différent de celui de votre interlocuteur, faites attention à l’adapter progressivement au risque d’être taxé de mimétisme, et d’aller à l’inverse de votre objectif.

o Pour être efficace, ce mode de synchronisation ne doit pas être remarqué.

La synchronisation sur la respiration :

On sait que la respiration est la première fonction. C’est un mouvement involontaire. Une respiration peut être plus ou moins profonde et plus ou moins rapide. Cela agit sur la nature de la communication.

Chacun sait que le rythme respiratoire est lié à l’émotion ou à d’autres facteurs physiologiques.

o En observant bien son interlocuteur, on peut percevoir son rythme respiratoire.

o Les mouvements du ventre, de la poitrine, les mouvements des épaules, sont autant de signes.

o Il suffit de régler votre rythme sur le sien pour aider à construire le Rapport, et créer l’harmonie.

La synchronisation sur les attitudes corporelles :

o C’est le reflet des attitudes corporelles de votre interlocuteur.

o Ne cherchez pas à imiter, mais plutôt à créer l’harmonie, l’émulation, dans la communication.

o Il faut être discret, au risque de choquer votre interlocuteur.

o Entraînez-vous en famille ou entre amis, avant de vous lancer dans une pratique professionnelle. Ne soyez pas surpris si la communication passe mieux, si vous avez plus de facilité à discuter avec des étrangers.

o Si vous observez les gens autour de vous, vous constaterez que ce mode de synchronisation est déjà naturel chez beaucoup.

Pour résumer : Assurez-vous que le contact est établi. Si c’est le cas, poursuivez votre objectif. Sinon, vérifiez que la notion de confiance mutuelle est établie.

Il se peut que votre interlocuteur ne vous fasse pas confiance. C’est là qu’il est encore plus intéressant d’établir le Rapport.

J’espère vous avoir donné envie de découvrir la suite …