Apprendre à s’aimer … Soi-même, c’est une perspective à laquelle on ne pense pas toujours.
Combien parmi nous se sentent satisfaits en permanence de ce qu’ils sont  ? …
Nous sommes élevés dans un environnement et avec une éducation qui mettent en exergue le plus fort, le plus beau, le plus riche, le plus intelligent … Donc, si on n’est pas l’un ou l’autre de temps en temps, on a un sentiment d’échec.
… On ne s’aime pas.
Alors, souvent, pour se sentir satisfait, on utilise son égo, on rabaisse l’autre, on se grandit ainsi. Mais sans prendre de hauteur. On n’exprime pas son potentiel.
… On ne s’aime toujours pas …

S’aimer soi-même :

S’aimer soi-même consiste, je crois, à éprouver un maximum de sensations positives et constructives, à toujours voir le bon coté des choses, à s’accepter tel que l’on est, ce qui génère la capacité à mieux exprimer son potentiel et à développer l’estime de soi.

Mais chaque situation de la vie, du lever au coucher, est truffée de pièges pour générer chez nous des émotions négatives (colère, mauvaise humeur,
migraine, énervement, mauvaise foi …), et souvent, dans notre esprit “ce sont les autres qui sont responsables de ces réactions !”. Nous ne sommes que des victimes !
Pourquoi est-il si difficile, pour la plupart d’entre nous, de reconnaitre ses faiblesses, mais également de mesurer ses qualités à leur juste valeur ?
Tout le propos est de déjouer ces pièges à émotions négatives et de se forger des pensées et une attitude positives et constructives quoi qu’il arrive. Facile à dire …

Comment faire ?

Je crois fermement qu’il faut cesser de “s’auto-martyriser”.
Pourquoi se juger soi-même ? A quoi sert cette évaluation permanente de nos résultats ?
Souvent, nous sommes le juge le plus sévère envers nous-même. La sévérité n’aide pas vraiment à s’aimer soi-même…
Pourquoi ne pas s’accepter, tout simplement, tel que l’on est dans ses actions et ses émotions ?

Le fait de s’accepter soi-même fera diminuer votre niveau de stress et votre communication sera plus naturelle, plus le reflet de vous-même, générant un bien-être récurant.

Comment percevez-vous les gens que vous aimez (vos amis, la famille …)?
Très souvent avec beaucoup de compassion.
Alors, pourquoi vous refuser cette compassion ?
Vous faites bien partie des gens que vous aimez ?
Avoir de la compassion envers autrui apporte une sensation de bien-être. On a l’impression d’aider l’autre, de le comprendre. Parce qu’on lui a ouvert son cœur. Vous le faites pour les autres, et vous ne le feriez pas pour vous-même ? Ce n’est pas très logique. Alors ouvrez-vous votre cœur !
Avoir de la compassion envers soi-même apporte les mêmes bienfaits.
Développez la compassion envers vous-même. Faites de “l’auto compassion”.
Il est facile d’avoir des pensées négatives au sujet d’une action ou de mots dits ou pas, il est tout autant facile de percevoir ces mêmes pensées sous une face positive. C’est juste une question de réflexion et d’envie.

Ainsi, lorsque vous éprouvez une émotion forte (colère, joie intense …) essayez de définir quelle est votre perception, votre ressenti par rapport à ce moment et à cette émotion. Et tirez-en la leçon pour faire ce qui vous semble bon, changer ce qui doit être changé, pour mieux vous aimer.
Si si ! Essayez ! vous allez vous prendre au jeu et commencer à vous aimer plus souvent  …

Sachez reconnaitre quand vous êtes perfectibles, cessez de vous juger (les autres le font généralement pour vous !!!), et sachez éprouver de la compassion envers vous-même. Ne vous sous-estimez pas.
C’est un bon début de plan d’action pour commencer à apprendre à s’aimer… Alors usez-en à volonté !