J’ai lu quelque part cette phrase : “Avoir confiance en soi aide à réussir, ce qui donne confiance en soi …”

Bien sur, le succès aide à progresser et à avoir confiance en soi. Mais encore faut-il le vouloir !
Ne l’oublions pas : L’action naît de nos désirs fondamentaux.

Souhaitez-vous vraiment développer cette confiance en soi ?

Je vais, aujourd’hui, vous présenter ce que l’on nomme “Le cercle vertueux”, et que l’on place en opposition avec “Le cercle vicieux”.
Que retrouve-t-on dans ces fameux cercles ? On va y retrouver les attitudes comportementales et les actions qui en découlent, en fonction de la nature de notre pensée (négative ou positive).
Cela va nous aider à imager notre comportement, à le verbaliser, et surtout à décider comment et vers quoi le changer.

Voici donc les principales caractéristiques des cercles vertueux et vicieux:

Le cercle vicieux :

Nous nous retrouvons dans le cercle vicieux lorsque notre pensée est négative.
Imperceptiblement, notre corps se voûte, et nous ne nous en apercevons même pas.
Nous manquons d’énergie. Nous nous sentons découragé, pas motivé, triste, avec des peurs (n’oublions pas que ce que nous appelons “peur”est bien souvent la caractéristique d’un gros manque de confiance en soi).
Quasi automatiquement, nous prenons moins soin de nous (on ne se rase pas, on saute une séance de sport, on s’habille n’importe comment, on mange n’importe comment …), nous nous laissons aller…
Nous nous déprécions (“Je n’y arriverai pas, je suis nul …”)
Nous nous replions sur nous-même, nous communiquons souvent de manière négative.
Nous nous mettons en situation d’échec. Et comme un échec remet en cause la confiance en soi, nous manquons de plus en plus de confiance en nous-même.

Le cercle vertueux :

 

Nous sommes dans le cercle vertueux lorsque notre pensée est positive, et que nous vivons consciemment dans l’instant présent.
Nous sentons notre corps se redresser, plus dynamique, nous avons conscience que notre dos est droit, notre regard horizontal, notre menton relevé, un sourire éclaire notre visage.
Nous sommes positifs et communiquons ce positivisme. Nous sommes plus ouvert aux autres.
Nous savons apprécier chaque instant en pleine conscience, et éprouvons de la gratitude.
Nous soignons notre aspect, nous prenons soin de notre corps.
Nous avons de l’estime pour nous-même (“Je vais y arriver. Je sais faire …”), et les peurs paraissent surmontables, voire n’existent plus.
Nous nous mettons en situation de succès, donc nous avons de la réussite, et la confiance en nous augmente.

Lequel de ces cercles s’applique à vous le plus souvent ? N’est-ce pas un rêve que de vivre dans le cercle vertueux en permanence ?

Oh ! Bien sur, vous allez me dire que cela ne dépend pas de vous, que ce sont les autres qui vous amènent à ces pensées négatives, et que ce n’est pas possible d’être toujours dans la pensée positive. Si telles sont vos remarques, c’est que vous êtes dans le cercle vicieux …

 

Faites l’effort, le matin, d’avoir une pensée positive dès le réveil . Ne subissez pas la loi des “Tristus”. Restez un “Rigolus” et changez vos pensées négatives en pensées positives. Cela demande juste un peu d’attention de votre part : Analysez vos pensées et reformulez les négatives jusqu’à ce qu’elles deviennent des pensées positives. Vous verrez, si vous essayez fort, la magie opérera, et la confiance en vous sera là.

“Quand le combat commence en nous-même; nous allons vers la perfection”.
Robert Browning