La gestion du temps, c’est un sujet compliqué, qui est impacté par un certain nombre d’éléments.  

Certains que nous contrôlons facilement, d’autres moins facilement, voire pas du tout. 

Pour en citer quelques-uns, on peut évoquer aussi bien sa culture personnelle que l’environnement dans lequel nous travaillons, ou encore nos collègues, nos habitudes de travail … 

Il ne faut avoir aucun complexe par rapport à la manière dont on gère son temps.  

La bonne méthode pour gérer son temps, c’est celle qui nous permet d’être efficace dans nos missions pour nous-même, mais aussi de répondre aux attentes des autres acteurs. 

Comment gérez-vous son temps et ses priorités aujourd’hui ? 

Il semble important de  prendre du recul sur ses habitudes de gestion du temps et des priorités, poser des principes stables et opérationnels, identifier des phares et balises qui nous permettront de naviguer en toute sécurité.  

Savoir identifier les causes de la mauvaise gestion de son temps :

Planifier son temps consiste tout d’abord à éliminer complètement les «voleurs de temps», qu’il s’agisse d’individus ou d’une organisation non adaptée au sein de l’entreprise.  

Par exemple : 

  • Trop peu de délégation : 
  • On effectue soi-même des tâches pour lesquelles d’autres sont compétents. 
  • Comment décider si on va déléguer une tâche ou pas ? 
  • Trop d’imprécision : 
  • On revient sur ces directives, donc on perd du temps et on en fait perdre à ses collègues. 
  • Mauvaise communication : 
  • Attention ! L’un des voleurs de temps les plus dangereux et le plus fréquent est le bavardage. 
  • Organisation pas adaptée : 
  • Une organisation adaptée doit permettre à chacun dans l’équipe de se sentir concerné et impliqué dans les missions. 
  • Une organisation efficace doit permettre de réaliser ce qui est important avant ce qui est urgent. 
  • Ce qui est important se détermine par l’impact que cette tâche peut avoir sur ses objectifs, mais aussi par la valeur ajoutée qu’elle confère à ses projets. En ce sens, une urgence demeure quelque chose de relatif et possible (c’est vous qui décidez du degré d’urgence), alors que l’important s’impose comme une nécessité. 
     
  • Agenda mal géré : 
  • Parfois, les RV ne sont pas fixés clairement. Le fait de les modifier sans cesse est le signe d’une mauvaise organisation de l’emploi du temps.  
  • On perd du temps et on gagne du stress à tout réorganiser ! 
  • Noter la tâche au moment où on va la faire. Le jour et la tranche horaire. 
     

Si tout cela vous parle et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter pour en parler  …

Gérard CHOLLET

Pour Mêlée Gagnante