Les compétences finissent par disparaître dans l’entreprise.

Avez-vous constaté ce phénomène ?

Ne vous êtes-vous jamais posé la question de savoir où elles sont passées, pourquoi elles se « diluent » dans l’entreprise, ces compétences ?

Ce que l’on peut observer, c’est que les collaborateurs nouvellement recrutés, choisis pour leurs compétences, intégrés dans l’entreprise avec enthousiasme, peu à peu, s’inscrivent dans la routine, font leur travail, mais perdent l’enthousiasme de leurs débuts, progressivement, au fur et à mesure de leur ancienneté.

Ils font, petit à petit, preuve de moins de créativité, d’une implication en demi-teinte, les obstacles sont vécus comme des difficultés, plus comme des défis…

Oh ! Ce n’est pas calculé, bien sûr. Mais c’est comme une dilution de leurs compétences.

On ne se pose pas la question de savoir pourquoi tel ou tel collaborateur ne montre plus autant d’emphase, ou met moins ses compétences en exergue. Pourtant, si on prenait la peine d’observer ses équipes, de les écouter, on verrait que la routine s’est installée.

 « C’est souvent la même chose qu’hier et ce sera probablement la même chose demain ». Il n’y a pas de surprise, pas de remise en question…

Si l’enthousiasme des débuts est lié à l’excitation de la découverte d’un nouveau job, d’une nouvelle entreprise, d’une nouvelle équipe, le temps, nous fait prendre des habitudes et rentrer dans une routine sclérosante pour les performances de l’entreprise.

Quid des compétences chez les chefs d’entreprises et les travailleurs indépendants ?

Qu’est-ce qui fait, à l’inverse, que les chefs d’entreprises ou les travailleurs indépendants (artisans, professions libérales …) conservent des compétences aigües et performantes ?

Peut-être viennent-ils chaque matin avec l’envie… Ou est-ce la diversité des tâches de la journée qui les motive. « Ce n’est jamais la même chose qu’hier et ce sera probablement différent demain »…

La journée promet donc des surprises et des opportunités de se remettre en question. C’est plutôt motivant, non ?

Ce qui fait la différence, c’est le mental.

Ce qui va ou non faire que les compétences s’expriment, c’est la manière dont la personne envisage sa journée (challenge ou obligation d’aller travailler ?).

Souvent, on voit que les personnes qui réussissent leurs tâches ou missions dans l’enthousiasme ont une compétence prépondérante : La remise en question. En effet lorsqu’on se remet en question régulièrement, on aborde les problématiques de l’entreprise avec un œil nouveau, une créativité décuplée et une motivation sans failles.

Il existe des solutions pour garder les compétences de l’entreprise à un haut niveau.

Parfois, il suffit d’organiser les plannings différemment, ou bien de varier la nature des actions des équipes …

Mais il existe bien d’autres solutions à mettre en place pour motiver vos équipiers à laisser s’exprimer leurs compétences et être plus performants.

Si vous souhaitez les étudier, je vous propose de vous accompagner dans cette démarche. Contactez-moi en cliquant ici.

A bientôt …

Gérard Chollet

Pour Mêlée gagnante