L’intelligence collective désigne les capacités cognitives d’un groupe résultant des interactions multiples entre ses membres, nous dit wikipédia.

En effet, chacun a sa propre perception, ses propres émotions et sa propre interprétation des informations qui lui parviennent individuellement. En les ajoutant aux autres du groupe, la puissance de créativité est multipliée.

Ne dit-on pas : 1 + 1 = 3 quand il s’agit d’allier les énergies ?

Un groupe est souvent une somme de belles individualités mais, avant tout, des individualités. Hors, en utilisant et en favorisant les interactions au sein du groupe, l’intelligence collective prend le dessus pour le plus grand bénéfice de la créativité en entreprise.

Il en est de même en sport. Ainsi, une équipe fédérée derrière un objectif permettra à la somme de ses individualités de jouer en toute intelligence collective.

Pourquoi favoriser le développement de l’intelligence collective ?

En règle générale, lorsqu’une équipe se trouve devant une problématique ou un challenge, on s’en remet au leader. C’est à lui d’apporter la solution et de montrer le chemin à son équipe…

C’est faire peu de cas de la capacité de chacun dans l’équipe à proposer une solution. Et pourtant, le rôle du leader n’est-il pas d’encourager chacun à s’exprimer ? La priorité, c’est d’apporter une solution à une problématique. Pour cela, on ne peut pas compter sur la créativité d’une seule personne, alors que, dans l’équipe, chacun a sa propre idée de la solution à apporter et aimerait bien la partager avec les autres. On doit réunir les capacités cognitives du groupe (interprétations, émotions, perceptions) pour faire émerger la meilleure solution.

Avoir un objectif commun :

Pour que ça marche, il faut que chacun dans l’équipe partage le même objectif que les autres et ait envie d’y arriver.

Le rôle du leader est, avant tout, de s’assurer que les efforts de tous tendent vers cet objectif commun. C’est de motiver chacun à poursuivre cet objectif, mais pas seul. Avec l’équipe. En développant l’envie de partager avec les autres, ses idées, ses sensations, sa vision de comment atteindre cet objectif.

Ainsi, chacun fera de son mieux, sachant qu’il est écouté et que les idées qu’il propose font partie du puzzle réalisé par l’ensemble du groupe.

Faire en sorte que les capacités de chacun forgent la force du groupe, c’est ça, l’intelligence collective.

Et vous, avez-vous mis en place, dans vos équipes, les process pour que l’intelligence collective y soit une composante permanente ?

Si vous souhaitez en savoir plus, contactez-moi et cliquez ici …